• Interview 1

    Avec une case horaire après 20h et des légendes Arthuriennes plus sombres qui restent à s'approprier, nous pouvons nous attendre à des arcs scénaristiques plus compliqués et des thèmes plus mûrs de la part de la nouvelle saison de Merlin, explique le co-créateur et producteur Johnny Capps : « Nous racontons tout un éventail d'histoires. Nous avions l'habitude de raconter l'histoire du point de vue de Merlin mais nous avons désormais les moyens d'être plus sophistiqués. A mesure que Merlin devient un homme, ses dilemmes deviennent plus intéressants. Nous avons en quelque sort rebooté le format. »

    L'histoire s'est poursuivie pendant trois ans pour cette cinquième excursion, Arthur et Gwen sont donc maintenant bien établis sur le trône et Merlin doit faire face à plus de vieux ennemis déterminés. « C'est probablement le gros changement que nous ayons jamais opéré sur Merlin. » ajoute son partenaire showrunner Julian Murphy. « Nous avons fait un saut dans le temps et nous sommes arrivés dans un monde où Camelot est dans son âge d'or. Ensuite, nous avons commencé à nous nourrir des graines de destruction qui font partie de l'histoire classique. »

    Mais ils s'empressent de souligner ça reste une habituelle série familiale. « Il y a une riche partie au cœur de la Légende Arthurienne qui implique Mordred en tant qu'adulte, c'est un vaste sujet dans lequel nous nous sommes engagés cette saison. » explique-t-il. « Mais le côté sombre lié à ça est très sinistre et nous ne pouvons pas vraiment y toucher – nous ne racontons pas d'histoire de viol ou d'inceste ! »

    Et donc, l'habituelle touche de légèreté pourra-t-elle survivre au milieu des ténèbres ? Murphy insiste pour dire que c'est possible : « La comédie est très importante. Cette relation dans le genre de 'Jeeves et Wooster' entre Merlin et Arthur est le cœur de la série, ils jouent comme s'ils étaient de bons vieux copains de 13 ans.
    [NdT : Jeeves et Wooster sont deux personnages d'une série télévisée britannique des années 1990. Elle met un scène les mésaventures de Bertram 'Bertie' Wooster, un aristocrate un peu benêt qui a pour habitude de se retrouver dans des situations impossibles. Heureusement, son fidèle majordome, Jeeves, est toujours là pour lui sauver la mise... Source : Wikipédia]

    Ce que nous n'avons pas fait cette année, c'est un épisode où les gars sont possédés par un lutin ou autre chose. Mais nous sommes tout à fait conscients de la nécessité de conserver l'humour parce que c'est une part très importante du ton de la série »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :